Maintenant que tu es convaincu des bienfaits de l’attribution de certaines missions à ton assistante virtuelle, il reste donc à définir le moment de le faire.

à quel moment est-il bon de déléguer ? - Assistanea

Les questions à se poser pour déléguer

Concrètement, pour définir si telle ou telle mission peut être confiée à une assistante virtuelle, alors voici les interrogations qui doivent être les tiennes :

Question n°1 : Si j’engage une assistante virtuelle, cela me libérera-t-il du temps pour me concentrer sur des missions/projets ? Tout en ayant un impact plus essentiel quant au développement de mon entreprise ?

Question n°2 : Cette assistante virtuelle a-t-elle, en effet, les compétences dans le domaine que je souhaite déléguer ? Pourrait-elle aborder le problème sous un nouvel angle bienvenu ?

Question n°3 : En confiant telle tâche à telle assistante virtuelle, cela lui permettra-il d’approfondir ses compétences, de les enrichir ? Cela saura-t-il induire un nouvel élan pour mon entreprise ?

Question n°4 : Si je délègue cette tâche, cela permettra-t-il à mon assistante virtuelle de s’impliquer davantage et d’y puiser une motivation supplémentaire ?

Question n°5 : Ce transfert de compétences facilitera-t-il alors la prise d’initiative chez mon assistante virtuelle ?

Si la réponse à l’une ou l’autre de ces questions est « Oui », alors prenez soin de déléguer !


Pour être un bon leader, la bonne gestion du temps consiste en la capacité à déléguer les tâches avec efficacité.


Afin de te sentir à l’aise avec cet exercice, je t’invite à déléguer dans un premier temps uniquement de petites tâches pour lesquelles tu as noté de réelles compétences de la part d’une assistante virtuelle : mise en page d’un dossier, sélection et tri d’emails, achat de fournitures par exemple. 
Pour bien déléguer, il convient encore d’avancer pas à pas, mais aussi de tester avec bienveillance l’aptitude ou savoir-faire de la personne sur laquelle on en vient à se reposer. 
La communication est la clé !
Cela repose sur une réelle concertation, des échanges nombreux, notamment à l’occasion des premières délégations afin que chaque interlocuteur se comprenne au mieux et valide le mode de fonctionnement de l’autre.


La délégation s’anticipe

Pour bien déléguer, il faut donc s’y prendre étape par étape. Analysez d’abord la tâche à déléguer, notamment les compétences requises et les responsabilités qui en découlent. Ensuite, il faut repérer la personne motivée et compétente qui pourra mener à bien cette tâche.


Attention : gardez à l’esprit que selon la structure, toutes les tâches ne sont pas à déléguer comme par exemple les décisions hautement stratégiques, les entretiens annuels d’évaluation,…

À lire ou relire : Comment savoir quelles sont les tâches à déléguer ?


⁣Et toi, Où en es-tu dans ton entreprise ? Est-il temps de déléguer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *